Constituants du papier

Mitsumata

Bienvenue sur Khartasia

Le travail de recherche entrepris en 2010 au Centre de la Recherche sur la Conservation des Collections sur les papiers asiatiques se poursuit grâce à de nouveaux financements de l’Université Paris I Panthéon-Sorbonne.

L’élaboration du dispositif d’identification des papiers comprend d’une part l’analyse des éléments de base des papiers et d’autre part la rédaction d’un guide descriptif des documents ou œuvres d’art. L’originalité de l’étude repose sur une combinaison de compétences relevant à la fois du domaine des sciences humaines et des sciences de la matière.

L’étude est actuellement centrée sur trois pays d’extrême orient, producteurs de papiers de longue date, la Chine, la Corée et le Japon.

Actualités

Mise à jour

Le site Khartasia a été mis à jour avec 40 nouvelles plantes et une nouvelle présentation. La base de données totalise donc 90 plantes.

Vos suggestions, critiques et contributions sont toujours les bienvenues pour l’enrichir. D’avance merci pour l’aide que vous apporterez.

Pages

Qu’est-ce que Khartasia ?

China

La base Khartasia réunit des informations historiques et technologiques sur les constituants végétaux du papier, les modes de fabrication des papiers et leurs noms, les caractéristiques des fibres papetières.

Les informations qu’elle contient proviennent de recherches bibliographiques effectuées en collaboration avec des instituts partenaires en Chine, Corée et au Japon.

Un outil de recherche

La base Khartasia est destinée en premier lieu aux restaurateurs, conservateurs, historiens, archéologues.

Les outils de connaissances qu’elle propose leur serviront de guide pour identifier les matériaux constitutifs des collections venant d’Asie mais également les œuvres occidentales constituées de papiers orientaux.

Chef de projet

LAROQUE Claude, Maître de conférences, Université Paris I Panthéon-Sorbonne, Contact

Ressources

Partenaires

France

Chine

Japon

Coree