Torinokogami

Le nom de torinoko ou petit de l’oiseau apparaît dans les textes vers 1330 et un  dictionnaire de 1444 définit son nom par sa couleur coquille d’œuf. C’est un papier pour la calligraphie, l’impression des estampes, les panneaux peints. C’est un papier très sensible à l’eau ; pour contrer ce problème, les fibres de gampi sont souvent mélangées à d’autres fibres.
Origine: 
Japon
Local scripture: 
鳥の子紙